Promo indé / label / éditions / conseil / formation

THIS IS NOT A LOVE SONG Festival

TINALS_logo_2016

 

03-05/06/2016 – Paloma / Nîmes

Le rendez-vous désormais incontournable de la musique indé sous le soleil de Nîmes et dans un environnement à taille humaine, avec entre autres cette année Air, Foals, Beach House, Explosions in The Sky, Lush, Parquet Courts, Drive Like Jehu, Shellac, Ty Segall de retour avec ses Muggers, Destroyer, Tortoise, Battles… Vivement #TINALS !

 

site webfacebook50youtube 50

 

 

PASCAL BOUAZIZ « Haïkus »

Audio-Wallet_standard_BOUZIZ-HAIKUS.indd

 

27/05/2016 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution

Après l’échappée Bruit Noir puis la réédition des deux premiers Mendelson, l’année Pascal Bouaziz se poursuit avec la publication de son recueil de haïkus intitulé « Passages », puis la sortie de ce premier album solo. Et il a de quoi surprendre : ce n’est ni du Mendelson, ni du Bruit Noir et Pascal y chante plus qu’il n’y parle, en français toujours, sans pour autant qu’on puisse y déceler une influence ou filiation chanson. Epaulés par quelques proches dont la chanteuse Lou, lorgnant vers Neil Young, David Crosby ou Lambchop, Pascal Bouaziz nous fait entrer ici dans l’œil paisible, pur et harmonieux de son cyclone personnel. Hypnotique.

 

 

CHRISTINE OTT « Only Silence Remains »

ChristineOtt_OSR_visuel

 

20/05/2016 – Gizeh Records / La Baleine

Si on l’identifie à son instrument rare et délicat (les Ondes Martenot), à ses prestigieuses collaborations (Tindersticks, Yann Tiersen…), la strasbourgeoise s’affirme également ici comme une pianiste sensible mais aussi et surtout une compositrice attachante, et particulièrement douée pour transporter l’auditeur dans un autre temps. Quelques années après « Solitude Nomade » et porté par la diversité de titres comme le clin d’œil « Sexy Moon », l’inquiétant « Disaster » ou l’onirique « A Mes Etoiles », ce deuxième album démontre sa pleine maîtrise d’un style, d’une patte bien à elle qu’on avait hâte de retrouver ou qu’on prendra plaisir à découvrir.

site web facebook50 twitter 50

 

GaBLé « JoLLy TRouBLe »

GaBLé_JoLLyTouBLe_Visuel

(29/04/2016 – Ici d’Ailleurs / L’Autre Distribution)

Un joyeux bordel, c’est la promesse annoncée par la pochette du nouveau disque du trio, empruntée à une peinture d’Angela Dalinger. Dépassant le côté collage, bricolage ou rock foutraque auquel on l’identifie souvent, sans pour autant perdre une once de son identité, GaBLé se met en danger et parvient à surprendre l’auditeur même le plus averti, pour son plus grand plaisir. Comment font-ils pour donner une telle cohérence à des titres qui naviguent de la feel good music bien pop (« Tropicool », « On Purpose ») aux intrusions noise ou punk (« How Long », « Marvoof ») ? Pour détourner l’exercice de la balade (« Youngsters ») ou de l’épopée psyché (« Porti ») ? Un disque à la hauteur de leurs performances scéniques toujours énergiques, sympathiques et décalées, et un GaBLé en très grande forme.

site web facebook50

 

 

 

FRAMIX « Lucky Monkeys »

FRAMIX_cover_Lucky Monkeys(22/04/2016 – Fracamix / La Baleine) – [Promo presse] – Depuis une grosse quinzaine d’année, le nantais François Michel alias Framix navigue en toute liberté entre électro, musique des îles, pop, dub ou rock 50s. On pourrait n’y voir que de la « feel good music » comme cherchent les agences de pub (et sa musique a parfois servi pour de grosses campagnes), mais ce serait rater une dimension du bonhomme. Enjouée sur la forme voire franchement réjouissante (comme le premier extrait « Half A Coyote »), sa musique cache des textes volontiers plus sombres. Un artiste en retrait du monde dans son coin de campagne ou dans la forêt d’Alabama où il est allé se ressourcer pour écrire, et qui nous envoie une jolie carte postale.

site web facebook50 twitter 50 youtube 50

 

FRANCOIZ BREUT « Zoo »

FBreut_Zoo_visuel(18/03/2016 – C.B.S / La Baleine) – Avec ce 6e album, le 3e de sa plume, la nantaise réfugiée à Bruxelles depuis longtemps signe un véritable aboutissement, osmose parfaite entre les mélodies de son complice Stéphane Daubersy et ses textes instinctifs et forts en images. Elle fait sortir la chanson française de ses rails habituels, explore de nouvelles ambiances et profite pleinement de la somptueuse production signée Adrian Utley (le guitariste de Portishead), comme sur « La Danse des Ombres », premier extrait félin et fascinant de ce « Zoo » qu’on aura plaisir à visiter.

site web

facebook

youtube

 

 

 

MATT ELLIOTT « The Calm Before »

Cover_MattElliott_TheCalmBefore_1500x1500_300dpi(04/03/2016 – Ici d’Ailleurs / Differ-Ant) – Est-ce parce que c’est là son disque le plus minimaliste et le plus épuré : l’anglais n’a jamais fait montre d’autant de maîtrise dans son jeu de guitare comme dans sa voix profonde. Cause ou conséquence ? Peut-être aussi une façon de laisser plus de place à des textes de plus en plus riches, souvent cryptiques, tantôt personnels tantôt plus politiques, pessimistes certes et pourtant éclairés d’un humanisme en quête de sérénité.

site web

facebook

 

 

DON NIÑO « The Keyboard Songs »

DONNINO_KeyboardSongs(04/03/2016 – Prohibited Records / L’Autre Distribution) – Après la reformation live de Prohibition et avant sans doute de retrouver ses complices de NLF3, Nicolas Laureau aka Don Niño s’offre une nouvelle échappée solo avec un album aux textures inédites pour lui, des titres aussi aériens qu’intimes, composés aux claviers comme son nom l’indique. On pense toujours certes à Syd Barrett, peut-être à Depeche Mode pour le premier single « Airplane Song », mais surtout aux débuts de Cure… Une nouvelle étape chez un musicien en perpétuelle évolution.

site web facebook twitter youtubebandcamp

TUE-LOUP « Ramo »

Tue-Loup_Ramo_Visuel(04/03/2016 – DDS / L’Autre Distribution) – Après le véritable retour en grâce constitué par le précédent disque « 9 », le groupe de Xavier Plumas et Thierry Plouze se devait d’être à la hauteur. Avec cet album il parvient à ouvrir des portes brillantes et efficaces sur son propos (Empreinte, Le Tigre Voyageur), sans concéder pour autant sur la richesse de ses textes. Tue-Loup brûle plus que jamais de cette beauté sombre et de cette poésie délicieusement toxique qui font qu’on s’attache à ce groupe années après années, modes après modes…

site web facebook twitter soundcloudyoutube

 

ZËRO « San Francisco »

Zëro_SanFrancisco_visuel(26/02/2016 – Ici d’Ailleurs / Differ-Ant) – Né sur les cendres des Deity Guns et de Bästard (pionniers du post-rock en France), voilà déjà 10 ans que Zëro existe. Désormais trio (et déjà vu sous cette forme pour accompagner les lectures de Virginie Despentes), le groupe lyonnais emmené par Eric Aldea garde sa patte tout en gagnant en cohérence. Une tension contenue où s’entrecroisent psychédélisme, noise et même incursions pop comme sur le premier extrait « Ich Ein Groupie ». Une forme de liberté et d’épanouissement qui fait plaisir à entendre.

facebook Bandcamp youtube